Les Antennes locales ANDAR

Comment contacter nos nombreuses antennes locales à votre disposition ?

Antenne locale

 Actualités

Alcool et polyarthrite rhumatoïde

Dernière modification le 24 juillet 2011 , par Jean-Noë l - Redacteur

De nombreux facteurs sont progressivement identifiés comme jouant un rôle dans le développement et l’activité de la PR, comme le tabac par exemple (AndarInfos n° 38 et 39). A contrario, l’effet bénéfique d’une consommation modérée d’alcool sur l’IL-6, chez des patients qui allaient développer une PR a été rapporté...


Par ailleurs, chez l’animal, dans l’arthrite à collagène, l’éthanol entraîne une amélioration nette des destructions articulaires. C’est cet aspect protecteur de l’alcool que les auteurs se proposent d’examiner dans cette étude prospective d’une cohorte suisse sur 2 908 patients PR. Au total, cette étude semble bien confirmer un effet bénéfique de l’alcool à faible dose sur l’évolution structurale de la PR. Cet effet protecteur apparaît modeste, mais potentiellement cumulatif sur de nombreuses d’années d’évolution.

Il faut tout de même noter que les différences entre les groupes de buveurs et non buveurs font penser que les premiers étaient moins sévèrement atteints, ce qui peut expliquer en partie les résultats constatés. Ceci incite toutefois à se poser de nouveau la question : Est- ce grâce à alcool que les buveurs avaient une PR moins grave à l’inclusion ?

Sources : Médiscoop sur Nissen MJ et coll. : The effect of alcohol on radiographic progression in rheumatoid arthritis. Arthritis and rheumatism. 2010 ; 62 : 1265- 1272